Née en banlieue parisienne en 1990, Marie-Ange Rousseau a toujours aimé dessiner et raconter des histoires.

Ayant d’abord fait un détour vers les Arts Graphiques, avec un BTS Communication Visuelle, elle décide ensuite de revenir à ses premières amours, l’illustration et la bande-dessinée, en entrant dans une école parisienne d’Arts Narratifs dont elle termine la formation en 2015.

Bercée dans son enfance par la série «Batman» signée Bruce Timm, et la figure de Lucky Luke de Morris, elle redécouvre la BD à l’adolescence avec des albums tels que la saga des «Sambres» d’Yslaire, puis bien d’autres, dont les «Ida» de Chloé Cruchaudet, ou les biographies de femmes célèbres de Catel et Bocquet. Elle affectionne autant les styles sensibles que les traits forts, de Gipi à Frederik Peeters.

Attirée par les histoires de vie et les récits historiques et engagés, c’est avec enthousiasme que Marie-Ange se joint au projet Peyi an nou, lorsque sa route croise celle de Jessica, à la recherche de quelqu’un pour mettre en image son projet.